Le titre est trompeur, je veux en fait dire, « Pourquoi intégrer la spiritualité dans sa vie d’entrepreneure ? ». La spiritualité peut-elle améliorer quelque chose dans son activité ? Activité entrepreneuriale et spiritualité, est-ce compatible ?

Ma définition de la spiritualité

La spiritualité est propre à chacun, voyons un peu comment je la définis.
La spiritualité m’a toujours intéressée. Jeune, j’ai été en contact avec beaucoup de personnes de religions différentes ayant à cœur de me partager leur spiritualité. Je les écoutais avec grand intérêt. Je voyais aussi la force intérieure que cela semblait leur donnait.
Sauf à des brèves périodes (lors desquelles je fus plutôt amoureuse de l’homme qui croyait en Dieu que de Dieu lui-même), je n’ai jamais cru en Dieu, le Dieu qu’ils me décrivaient. J’ai toujours été attirée vers quelque chose. Sans trop savoir quoi. Au grès de lectures (intéressée et plongée dès ma tendre enfance dans la psychologie) et de rencontres, plus tard dans ma vie, avec une professeure de yoga, un acupuncteur, une professeure de méditation, j’ai trouvé ma voie vers ma propre spiritualité : une source de bien-être en cultivant mon intériorité et en continuant d’interroger mon rapport au monde.

C’est lors de méditations et en ressentant des choses se passer en moi que la spiritualité a carrément pris forme. Pour la première fois je canalisais mon mental, j’arrivais à m’endormir sans cogitations. J’observais avec une pratique régulière de la méditation les effets positifs de cette même pratique, comme quand j’avais débuté et expérimenté la course à pied de manière plus intense. Je voyais les changements se produire.

La spiritualité n’est pas le mental, même si je pense qu’elle peut aussi aider à avoir un bon mental. Elle se manifeste, elle se travaille, par la prière, la méditation, en s’interrogeant sur divers sujets, en tirant un oracle, un art divinatoire (au sens introspectif), en cherchant la lumière en soi. Elle peut être là dans des échanges que l’on a avec les autres.

C’est une quête. De confort mental. D’harmonie.

La spiritualité est pour moi une quête qui va de pair avec mon bien-être intérieur, la guérison de mes blessures. Plus je guéris, plus la spiritualité m’appelle et se rapproche de moi.

La psychologie et la philosophie font partie de la spiritualité. Ils interrogent, ils étudient l’homme et ses pensées.

La spiritualité et l’entrepreneuriat

Je suis une chercheuse. J’étudie les choses, les phénomènes, je les décortique afin de les comprendre. Je suis chercheuse en entrepreneuriat actuellement. Même si ce n’est pas ce qui me fait vivre ! (je vis grâce à du consulting en stratégie marketing pour les entrepreneures, je fais aussi du contenu sur le web pour d’autres).

Etre alignée, être soi

Mes récentes recherches me mènent souvent à un point : plus l’entrepreneure est authentique, plus elle touche sa cible, ses émotions. Alors chaque entrepreneure a son style, sa personnalité, sa cible.

Mais une femme entrepreneure et spirituelle aura raison de mener son entreprise de manière spirituelle.
De chercher à rentrer plus en contact avec son intuition pour prendre ses décisions. D’utiliser avec ses clients les moyens que l’on utilise pour soi (exemple : j’utilise le tarot de Marseille comme outil de connaissance de soi, comme je l’utilise dans ma vie).
D’organiser des rituels pour soi, puis pour les autres, de communier avec les autres.
Utiliser la spiritualité dans son activité comme on l’utilise dans sa vie peut certainement attirer à nous des clients qui ont la même sensibilité que nous.

Rallumer les étoiles

la place de la spiritualite et de la magie dans notre vie de femme et d'entrepreneure
La beauté et la spiritualité sont liés

On vit dans un monde où la beauté est cachée derrière un gros tas de merde. Pardonnez-moi l’expression. Allumons la radio, la télé, des nouvelles si affreuses nous parviennent, on se sent coupable, on souffre, on compatit, on angoisse. Certes c’est la réalité. Mais je ne pense pas que s’infliger cela quotidiennement aide à être plus heureux. Surtout quand on est impuissant. On peut certainement faire quelque chose à notre niveau mais certainement pas porter toute la misère du monde.

Si on se laisse porter par les médias, le monde est gris. Brouillardeux et des choses avilissantes et sans importance deviennent capitales, prennent les ¾ de la bande passante, tandis que de belles choses, petites ou grandes, ont peu de place. Le beau est souvent simple. Hors le simple n’est pas sensationnel. Et les médias cherchent le sensationnel pour retenir l’oreille et l’attention des spectateurs.
Il faut gratter pour apercevoir le ciel bleu et le soleil.

Seulement on peut aussi décider de mettre de la magie dans sa vie. C’est un aspect de la spiritualité que je trouve très intéressant. La spiritualité est une bouffée d’air frais pour la perfectionniste pragmatique cartésienne que je suis. Le monde de l’invisible. Les fées dont m’a toujours parlé ma mère. Elle qui, avec une enfance si malheureuse, a dû s’inventer de la magie. Regarder les rayons de soleil transpercer les nuages et se rappeler de ses paroles quand elle me disait que c’était une manifestation de Dieu. Elle qui n’a jamais adhéré à aucune religion. La spiritualité sert à remettre de la magie dans sa vie et également dans sa vie d’entrepreneure. Ça n’est pas rien, ça.

Si ce thème t’intéresse, je t’invite à télécharger mon guide gratuit « 7 conseils pour allier spiritualité et succès entrepreneurial ».
Tu peux aussi voir l’article « Comment je me sers de mes chakras dans mon activité ».

Et toi ? Est-ce que la spiritualité fait partie de ta vie ? De ta vie d’entrepreneure ?

Articles recommandés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :