Je vois des femmes entrepreneures gérer leur activité à l’intuition, 100% intuition, d’autres vouloir se relier à elle, reconnaissant en être coupées. Alors, est-ce que c’est une bonne idée de travailler à l’intuition ? De tout faire de manière intuitive ?

Qu’est-ce que l’intuition ?     

La société occidentale s’est efforcée de bannir le mystique pour laisser place aux découvertes scientifiques et à la rationalité en toute chose. La religion a cadré ce en quoi nous avions le droit de croire et ce en quoi nous ne devions pas croire. Puis la religion elle-même est sortie du domaine public.

Les femmes intuitives étaient des sorcières.

Aujourd’hui nous accédons à une nouvelle dimension : les personnes sont ouvertes à plus de magie dans leur vie. C’est une espèce de mysticisme choisi. Qui va de pair avec le développement personnel. La spiritualité n’est plus un gros mot, certaines femmes s’amusent même à se faire appeler sorcières.

On préfère désormais l’intelligence émotionnelle au QI : l’intuition en fait partie.

L’intuition « ordinaire » fait partie de ces choses inexplicables.

Il m’est arrivé par le passé (sur un téléphone fixe) de décrocher mon téléphone pour appeler quelqu’un, or cette personne était à l’autre bout du fil, parce qu’en train de m’appeler. Comment expliquer cela ?

Sixième sens, intuition, petite voix, sensation, certitude, télépathie, ces choses nous dépassent.
Les anglais appellent cela le « gut feeling ». Sentir avec les tripes.

L’intuition est une faculté de l’esprit.

Platon, Epicure, Descartes et Pascal avaient tous leur propre définition de l’intuition.
Pour sûr, il existe de multiples définitions de l’intuition.

Les enfants sont des êtres intuitifs. (Photo by Rachel Claire on Pexels.com)

L’intuition, un sens ?

L’intuition est comme un ressenti, synonyme d’inspiration, une perception sensorielle, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle est nommée sixième sens : le sixième sens est quelque chose qui nous guide sans que nous sachions comment. L’imaginaire collectif l’a nommée sixième sens, comme si c’était une manière de voir la réalité à travers un prisme différent de nos cinq sens, l’ouïe, la vue, l’odorat, le toucher, le goût.

Des études scientifiques ont démontré que l’intuition n’était pas féminine.
En revanche cela appartient à l’énergie féminine en nous (les hommes comme les femmes ont en eux l’énergie féminine et l’énergie masculine). C’est au cœur de l’énergie féminine. Une personne qui élève son énergie féminine se reconnecte à son intuition.

Qu’est ce qu’une personne intuitive ?

Selon Djohar Si Ahmed, Docteur en Psychologie, Psychanalyste, hypnothérapeute et auteure de « Développer son intuition, même quand on a l’esprit fermé », l’intuition est une capacité avec laquelle nous naissons.

Elle est très développée chez le petit enfant et passe au second rang de notre fonctionnement mental lorsque nous grandissons. Notre manière de vivre, nos ressentis et émotions feraient de nous quelqu’un de plus ou moins intuitif.

Une personne intuitive serait une personne qui s’autoriserait à être sensible, ouverte au monde et surtout à ce qu’elle ressent.

Sentir les émotions relève de l’empathie et nourrit l’intuition, la personne sent/ressent des choses non visibles et non perceptibles pour d’autres. La prémonition est une autre forme de ressenti que l’on peut classer comme intuition.

être connectée à son intuition est indispensable quand on est femme entrepreneur
Mieux se connaître pour mieux s’écouter

Faut-il écouter notre intuition quand on est entrepreneure ?

L’intuition est utile pour ce qui concerne le développement personnel, la réalisation de soi. Arriver à faire taire les interférences pour se mettre sur cette puissante émanation de notre esprit. Ce n’est certainement pas facile, pas sans risque non plus, mais c’est la voie/voix de ce qui est juste pour nous.

Chaque personne a ses propres raisons de vouloir développer son intuition.

L’intuition serait l’expression de notre être pur, essentiel, vrai.

Dans l’entrepreneuriat aussi, se relier à son intuition est un moyen d’être alignée avec qui l’on est.

Se relier à son intuition dans son activité et en général sert à répondre à la question : « qu’est ce que je veux vraiment ? »

Encore une fois lorsque l’on choisit de devenir entrepreneure, autant faire quelque chose qui part vraiment de nous et de notre cœur, qui nous ressemble et qui est en accord avec nos valeurs.
Bien sûr j’encourage les femmes entrepreneures à se connecter à leur ressenti en général et à leur intuition. A 200%.
Mais je ne connais pas d’entrepreneure à succès qui fonctionne 100% à l’intuition. Les entrepreneures à succès sur le web ont toutes un système marketing, un message travaillé.

Certaines personnes savent de manière intuitive mieux se vendre, mieux communiquer que d’autres, mais souvent cela ne suffit pas quand on veut faire grandir son entreprise.
D’autres sont plus familiarisées à utiliser les réseaux sociaux dans leur vie, ça leur demandera moins d’efforts quand il s’agira de leur entreprise (ce qui n’est pas mon cas par exemple puisque je n’utilise pas les réseaux sociaux à titre personnel ! J’ai appris dans le cadre de mon activité professionnelle, je me suis formée).

Vous pouvez lancer un produit ou un service génial. Mais si il est difficile de comprendre à qui ça s’adresse, si votre message n’est pas clair, si je dois cliquer sur 10 pages avant de tomber dessus, si le lien pour l’acheter ne me parait pas fiable, si … il y a de fortes chances que votre produit ne se vende pas.

Pourtant votre intuition de proposer ce produit peut-être la bonne, votre intuition de vous tourner vers cette activité est certainement la bonne !

En fait il est primordial de développer son intuition, d’être à l’écoute de soi-même. Quand vient le temps de l’action (énergie masculine), tout est plus stratégique, calculé, planifié et je trouve que c’est ok. Cet équilibre, toujours. Lorsque je parle d’entreprendre avec l’énergie féminine, je veux dire élever notre énergie féminine qui fait défaut dans nos sociétés (ralentir, être à l’écoute de soi, de ses émotions, de son intuition …) mais l’énergie masculine n’est jamais absente de mes enseignements. L’une ne va pas sans l’autre.

Connaître les biais cognitifs pour mieux faire confiance à son intuition

Notre intuition peut aussi nous égarer.
Préjugés et peurs instinctives peuvent nous induire en erreur. Il est très difficile de se défaire de ses a priori.
Imaginons par exemple avoir des craintes dans un domaine particulier. Prenons le couple. Nous avons déjà été trahi et avons peur que notre compagne ou compagnon se fasse la malle avec un ou une autre. Cela se mue en angoisse, cette angoisse peut nous amener à donner des mauvaises intentions à une personne alors qu’il n’en est rien. En l’occurrence à imaginer qu’il nous trompe, à être nous-même jaloux et soupçonneux. Nous prenons cela pour notre intuition, nous sentons quelque chose et ce n’est pourtant que le fruit de notre angoisse.

C’est toute la difficulté et l’apprentissage qu’il convient de faire : pour cultiver son intuition, il est nécessaire d’être particulièrement attentif à son ressenti. MAIS nos émotions peuvent aussi nous tromper.

Comme le calme mental, la connaissance de soi nous aide à devenir plus intuitif, puisqu’elle permet d’être moins conditionné par nos peurs, préjugés, croyances etc.

Fonctionner de manière intuitive, une manière de penser et de décider

Plusieurs manières existent pour prendre une décision :

  • Par la réflexion, en pesant le pour et le contre, en suivant un raisonnement analytique
  • En écoutant son intuition, sans effort,
  • Un mix des deux : une réflexion poussée et l’intuition qui nous souffle la réponse choisie

Le mix entre pensée rationnelle, logique et intuition : un duo de choc

C’est une autre manière de voir l’intuition : elle n’est pas opposée à la logique et ces deux peuvent être complémentaires.

Il existe en plus une autre manière de voir l’intuition : un processus rapide prenant en compte les expériences et connaissances accumulées par un individu (un pompier dans un incendie prend une décision importante grâce à son intuition ; à l’origine de cette intuition, ses années de pratique, son expertise en matière d’incendie). C’est l‘intuition, liée aux compétences. Selon Fernand GOBET, maître international d’échecs et professeur de psychologie cognitive, l’intuition se travaille. Selon lui, l’intuition est la reconnaissance rapide et automatique d’éléments connus.

Pour développer votre intuition, acquérez de l’expérience dans votre domaine. Alors, vos jugements deviendront de plus en plus rapides, sûrs et intuitifs.

Fernand Gobet

L’intuition tout aussi rapide, peut découler d’un long processus de réflexion, lorsque « l’éclair de génie » survient. L’intuition fait les grandes découvertes. Elle est à la base des théories scientifiques.

C’est avec la logique que nous prouvons, et avec l’intuition que nous trouvons.

Henri Poincaré (mathématicien)

Autre aspect de l’intuition : c’est d’elle que nait la créativité. : elle bouscule et emmène sur des chemins inattendus (« thinking out of the box »). On se retrouve sur des sentiers inexplorés, où l’on ne prévoyait pas d’aller. C’est parfois difficile, voire douloureux. Mais cela va faire ressortir des capacités enfouies en nous. Cela permet d’être nous.

Et toi ? est-ce que, comme moi, tu t’es aperçue un jour que tu avais vécu coupée de ton intuition pendant des années ? Est-ce que tu cherches aujourd’hui à la développer ? Je ferai un article sur ce sujet, tu peux t’abonner au blog ici pour être sûre de ne pas le rater.

Articles qui pourraient te plaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :