Être multipotentiel, la multipotentialité. Ce ne sont pas des mots très agréables à prononcer. Et pourtant, ils ont leur importance, dans ma vie en tous cas.
Lors d’un travail introspectif en 2019, en vue d’une reconversion, il s’est trouvé que j’étais incapable de choisir entre différents thèmes qui m’intéressaient. Si j’en choisissais un, j’avais l’impression de renoncer à un autre rêve.
Trouver ma vocation ?
Je n’en avais pas eu à 20 ans et je n’en ai toujours pas ! Une passion ? Je crois que je n’en ai pas non plus en revanche j’ai 10, 20 centres d’intérêts et activités qui comptent beaucoup pour moi.

Puis je suis tombée sur un article, puis un autre, puis un autre … et ça  a fait tilt.

Qu’est ce qui caractérise les multipotentiels ?

  • Manque de vocation
  • Besoin de trouver du sens à tout
  • Besoin d’exercer plusieurs activités, liées ou non entre elles
  • Hyperesthésie (sens très développés)
  • Intuition, empathie, Créativité
  • Un fourmillement d’idées
  • Perfectionnisme, esprit critique

On dit aussi, et ça se vérifie pour ma part … que le multipotentiel a tendance à se lasser dès lors qu’il maîtrise trop bien son sujet… Mais j’y ajouterai qu’aujourd’hui ça n’est plus un problème … Les personnes restent rarement au même poste, dans la même entreprise, toute leur vie.

intuition creativite empathie
Le fourmillement d’idées, un phénomène que l’on relie aux multipotentiels

D’où vient le terme « multipotentiel » ?

A la base, c’est un terme psy, (utilisé pour la première fois en 1972 par R.H Frederickson) qui définirait un câblage neuronal différent remontant à l’enfance.
On dit que l’hémisphère gauche du cerveau détermine la capacité à réfléchir, le logique et le rationnel et l’hémisphère droit la créativité et l’intuition, les émotions. Les multipot solliciteraient plus leur cerveau droit : ce seraient des neurodroitiers.

Ces profils atypiques pourraient changer positivement l’entreprise par leur intelligence émotionnelle et humaine ainsi que leur capacité à innover.

[Je me permets un petit aparté : d’un terme utilisé en psychologie c’est devenu aujourd’hui un sujet de développement personnel qui attire et qui fait vendre. Je pense aussi que c’est devenu un énorme business, alors méfions-nous s’il vous plait. Les neuro-scientifiques parlent de caricature du fonctionnement du cerveau et remettent ces dires en question (sur le lien entre fonctionnement cérébral et la personnalité). Il est IMPOSSIBLE de définir une personnalité par une activité cérébrale d’un hémisphère plus importante qu’un autre.]

Le concept s’est démocratisé avec la conférence Ted de Emilie Wapnick  » Pourquoi certains d’entre nous n’ont pas de vocation ». (voir les liens en bas de page)

Qu’est-ce qu’on fait quand on pense être multipotentiel ?

Bein rien, on vit juste avec. C’est ni une tare ni un pouvoir magique.
C’est juste comme ça et c’est ok.

Il y a beaucoup d’articles sur le sujet, qui visent tantôt à décrire le multipot comme un inadapté au monde de l’entreprise tantôt comme une chance pour cette dernière … Je dirais, ni l’un ni l’autre, que l’on soit multipotentiel ou pas les différents ingrédients qui nous feront rester dans une entreprise ne dépendront pas que de nous et seront multiples (environnement de travail, climat, relationnel, intérêt du poste).

Il est vrai que mes dernières grandes expériences étaient des challenges avec création de poste de zéro. J’aime tout créer de zéro… Une fois que le plus gros du challenge est relevé j’ai tendance à m‘ennuyer… Mais je n’en fais pas pour autant une règle.

Pour ma part ça a été une vraie découverte, tant je me reconnais dans les portraits d’autres multipotentiels. Alors je ne peux pas m’empêcher d’y adhérer sans oublier de garder un œil critique sur ce que je lis. Il y a surement à prendre et à laisser. Cela m’a aidée à comprendre certaines choses dans mon comportement passé. De là, je me suis aussi intéressée à ma sensibilité. S’accepter tel que l’on est parait bien évident mais cela peut prendre du temps.

Aussi grâce à cela, je me suis mise à envisager l’avenir autrement… Si lors de mon introspection/reconversion je n’arrive pas à choisir entre plusieurs activités alors j’essaierai d’en exercer plusieurs (c’est ce qu’on appelle être slasheur) ; cela m’a déculpabilisée d’avoir envie de faire tellement de choses différentes et de ne pas forcément arriver à choisir, bref cela a amélioré la vision que j’avais de moi-même et de mon fonctionnement.

Multipot et entrepreneure : le bon match

J’ai décidé d’avoir plusieurs activités entrepreneuriales différentes. Mais avec le temps, j’ai délaissé certaines activités pour être focus sur une seule : le coaching business des femmes entrepreneures. Il faut dire que l’entrepreneuriat contient à lui seul une variété de tâches très importantes, et en tant que mulitpot, je m’y retrouve largement. Administratif, communication, vente, technique, créativité, contact humain, la liste des tâches et des compétences mobilisées est vraiment vaste.
On peut comme entrepreneur, se créer une activité sur mesure.

L’idée est non pas de se mettre dans des cases mais de mieux se connaître pour mieux appréhender son fonctionnement : inutile de dire qu’un multipot peut aussi se fatiguer à cumuler trop de projets d’envergure !
Mieux se connaître pour créer une activité à son image : es-tu plutôt généraliste ou plutôt spécialiste ? Pas de bonne ou de mauvaise réponse, juste celle qui te ressemble.

N’hésite pas à laisser un commentaire si tu te retrouves dans tout cela.


Pour aller plus loin :
Lien vers un test : êtes vous multipotentiel ? sur le site de Emilie Wapnick
Lien vers sa conférence Ted
Lien vers un article traitant des mutlipotentiels et du monde de l’entreprise
Lien vers un livre qui traite d’un sujet connexe, le fourmillement d’idées : comment canaliser un mental envahissant ? « Je pense trop »

Articles qui pourraient te plaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :