L’entrepreneuriat, transmettre vos connaissances, votre savoir, une vie différente, être plus alignée avec qui vous êtes… peut être que vous pensez à lancer votre activité. Peut-être que vous ne pensez qu’à ça une bonne partie du temps, peut-être que cela vous obsède, entre les peurs, l’excitation, le désir.

Je vous donne les bases, les étapes pour se lancer comme entrepreneure, comme coach, thérapeute, praticienne, telles que je les vois aujourd’hui, avec le recul que j’ai.

1) Se lancer comme coach, thérapeute, praticienne : l’idée

Vous avez une idée, peut être que le désir d’entreprendre, d’exercer une certaine activité, praticienne bien être, coach ou autre, vous trotte dans la tête depuis un moment.

La première étape est d’affiner cette idée afin de voir si vous pouvez en vivre.

Voir si d’autres personnes vivent de cette activité, allez les interroger pour mieux connaitre leur quotidien (procédez à ce que l’on appelle une enquête métier). Généralement les personnes passionnées par leur métier ne sont pas contre partager leur passion.
Toutefois si vous ne trouvez personne qui vive ou qui exerce cette activité, ça ne veut pas forcément dire que c’est mauvais signe (certains vous diront que oui). C’est peut-être que vous êtes un innovateur. Lorsque Henry Ford a créé la voiture à moteur, les gens, eux, demandaient des chevaux qui aillent plus vite. Il a innové et je suis sûre qu’on lui a d’abord dit que cela ne marcherait jamais.

2) La faisabilité pour se lancer comme entrepreneure

Avez-vous un travail et vous pouvez développer votre activité le soir ? Ou bien devez-vous passer à mi-temps ? Combien de temps estimez vous devoir attendre avant d’en vivre ? Comment ferez-vous d’ici là ? Avez-vous besoin de financer une formation ? Avez-vous besoin de matériel, d’un local …

Pensez aux sorties d’argent et aux rentrées. Pensez au temps nécessaire à cette création et à votre possible organisation. Vous devez savoir ou vous mettez les pieds.

De mon point de vue, toute la partie réflexion peut se faire avant de changer d’activité si vous avez un travail. Vous pouvez prendre quelques heures par ci par là pour vous consacrer à votre projet.

3) La réflexion la plus importante avant de se lancer

C’est là le plus gros morceau : vous estimez que cette idée est viable, que vous avez le temps et les finances nécessaires pour faire aboutir votre projet, vous êtes déterminée, non il n’est pas l’heure de vous lancer. Il est l’heure d’étudier comment vous allez communiquer et commercialiser votre offre : le marketing. Par quel moyen on va vous découvrir, vous allez vendre vos produits/services. C’est l’approfondissement de votre réflexion, jusqu’à définir vraiment ce que vous voulez vendre, quand, à qui et comment.

Le marketing, j’en parle souvent, est juste un process qui va matérialiser tout ce qui se passe dans votre cerveau et va venir chercher ce qu’il y a en vous dans l’idéal. Cela part de vous. C’est comme l’énergie masculine qui va venir porter l’énergie féminine, invisible, et lui donner forme. La transformation créatrice. La création.

Vous allez donc à ce stade planifier. Ce qui ne veut pas dire que tout se passera comme prévu, que vous n’aurez pas d’ajustements à faire.

4) Le lancement : créer son entreprise

C’est uniquement à ce moment-là que vous vous lancez. Vous avez un plan, encore une fois, personne ne dit qu’il est infaillible, mais vous savez ou vous allez, vous avez tracé la route avant de vous y engager. Go ! Immatriculez-vous (l’immatriculation, surtout si vous êtes auto-entrepreneure, peut même attendre que vous ayez vos premiers clients). Rdv ici pour connaître les démarches à effectuer quand vous vous immatriculez en France comme auto-entrepreneure.

Profitez bien de votre enquête métier (à l’étape de l’idée) pour en retirer un maximum d’informations. Cela peut vous aider, vous donner des idées, de l’étude de viabilité au lancement.

Vous vous êtes lancée mais vous n’avez pas fait les choses dans le bon ordre ? Ce n’est pas important, vous pouvez revenir au marketing ou à l’étape que vous jugerez nécessaire. Une activité entrepreneuriale est faite d’essais et de recommencements.

Visitez les autres articles du blog | Entrepreneure holistique, pour plus de conseils.

A vous : partagez votre expérience en commentaire, cela peut aider une future femme entrepreneure, ou bien si vous souhaitez vous lancer, dites en commentaire quel point vous donne le plus de souci.

Articles qui pourraient te plaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :